Accueil > Sortie > Des flocons à la glisse

Frédéric Mante, ou plutôt Fred, patient et kinésithérapeute, s’est laissé tenter par notre virée annuelle au ski. Il nous raconte son séjour vue de l’intérieur…

Il est sept heures du matin et c’est le jour du grand départ. Sur le parking de Marcenac Ducros, tout le monde se dit bonjour chaleureusement en se présentant, nous montons à bord de deux véhicules et nous voilà partis !

Pendant le trajet, ce petit monde apprend à se connaître, discute, dort aussi, et après un voyage de moins de 4 heures (merci coyotte !) nous voilà à CHAMROUSSE !

Je suis émerveillé par cette neige et ce beau temps . Mehdi et Kalhed nous rejoignent et voici le groupe au grand complet.

Après un rapide déjeuner, je précise, sans pommes de terre, la plupart chausse leurs skis . Cours pour certains, remise en jambe pour d’autres, chacun prend son pied (ah!ah!). Quant à moi premier essai du week-end. Je suis monté pour la première fois sur un ski il y a deux ans et depuis je n’ai plus rien fait. Après quelques conseils je me lance ! Sous mon pied je ressens une sensation de glisse incroyable ; de vitesse aussi, d’ailleurs un peu trop : première chute ! Il y en aura d’autres, mais à chaque fois je me relève, je recommence et j’arrive à enchainer quelques virages (il faut être têtu). Je vous avoue je pense avoir passé plus de temps la tête dans la neige que sur mon ski, mais quel bonheur !!

Le soir c’est détente avec piscine et sauna. Après le pot de bienvenue offert par l’ADEPA nous nous réunissons autour de la table pour la fameuse raclette ; et c’est à ce moment qu’entre en piste Monsieur Vincent : c’est un enfant du sud, la neige lui fait peur, il déteste le froid, mais il vient chaque année pour profiter des infrastructures de l’hôtel, pour revoir ses amis, et surtout pour mettre le feu ! Grâce à lui bonne ambiance garantie ! Toute la soirée nous nous apostrophons et rions comme une vraie bande de potes.

Après une courte nuit (surtout pour Damien), samedi matin, 10 heures, tout le monde se retrouve autour de la tente de l’ADEPA au pied des pistes. Toute la matinée c’est ski à gogo ! Nicole enchaîne plusieurs descentes grâce au tandem que pilote Medhi, pendant que Patricia, accompagnée de prothésistes, essaie un pied conçu spécialement pour le ski. Didier s’éclate avec son snow-scoot et une partie du groupe profite des pistes . Enfin pour Philip et moi c’est cours de ski avec des moniteurs de l’ ESF. J’en profite pour améliorer ma glisse et surtout contrôler mes virages.

L’après-midi Johanna m’interpelle et me dit : «  maintenant tu viens avec nous !« . Nous commençons tranquillement par une verte, puis une bleue j’essaie d’aller plus vite, biensûr sans tomber. Après un bon moment, on s’arrête à un carrefour et on m’indique une piste rouge : »voici ton baptême« . Je sens monter en moi un mélange d’adrénaline et d’appréhension ! Un virage, deux virages, trois virages, la jambe brûle, je dérape comme un malade. Je chute à vitesse réduite glisse sur 20 mètres, me relève et j’arrive tant bien que mal en bas. Je me retourne pour regarder la piste et la joie s’empare de moi. Ce soir tout Montpellier saura que j’ai descendu une rouge !

Le soir, à l’heure de l’apéro, Jean Denis retrousse ses manches pour nous préparer une spécialité des Alpes : le Ti Punch ! C’est délicieux ! À force de profiter d’un dernier verre nous ratons la navette pour le resto. Mais nous, à l’HASL, nous n’avons peur de rien ! Johanna au volant du minibus, Mathieu à l’arrière pour le radar de recul et 14 dans le véhicule !

Au resto, c’est raclette (l’année prochaine, promis, on se fera un menu végétarien pour Andrée), pour l’animation c’est tour de magie de notre clown Olivier ; les clients sont ébahis !

De retour à l’hôtel une soirée dansante se prolonge une bonne partie de la nuit. Le dimanche matin nous profitons une dernière fois du domaine skiable. Après une dernière photo de groupe nous repartons sur Montpellier. A 19 heures nous arrivons, nous nous embrassons chaleureusement et nous disons à l’année prochaine.

Juste après l’amputation le monde s’écroule autour de nous. On a tendance à se résigner et à penser qu’on ne peut plus faire grand choses, et encore moins du sport. Des associations comme l’HASL sont là pour nous tirer de notre canapé et nous prouver que l’on peut se dépasser et pratiquer du sport ou des activités que l’on pensait finis. Ce weekend end en est un parfait exemple !

Un grand merci à Lydie de l’ADEPA pour sa gentillesse et sa disponibilité, à nos quatre accompagnateurs et amis : Mehdi, Khaled, Mathieu et Johanna et surtout vive l’HASL !!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA